Ă€ la Une
----------------------------------------------------------------------------------------------------------


Retour sur les incendies

Suite aux feux de fin juillet 2017 et à la réunion publique du 29 août 2017, l'heure est au bilan et aux perspectives de réhabilitation du site exceptionnel qu'est le Cap Lardier.

 Des incendies exceptionnels

Débuté le 24 juillet vers 19h30 derrière l’hôtel croisien Le Refuge, le feu a embrasé les collines de Gigaro, près des habitations du Mas de Gigaro. L’incendie a rapidement gagné l’autre versant en direction de Ramatuelle vers la Cap Taillat. 21h, canadairs, trackers et hélicoptères ont fait leur travail de tentative d’extinction. 340 pompiers étaient à l’oeuvre ,au sol, de nuit comme de jour, pour protéger les habitations. À 23h30, 300 hectares avaient brûlé. Surface énorme résultant du fort mistral soufflant à plus de 100 km/h qui a décuplé le feu jusqu’au Cap Taillat puis jusqu’à L’Escalet. Les habitants ont été évacués. Des renforts hors département sont arrivés : 60 sapeurs-pompiers de la zone sont arrivés lundi 24 juillet, 60 de Marseille et 60 d’Ardèche arrivés dans la nuit du 24/07 au 25/07. Mardi 25 juillet au soir, le feu était contenu avec un bilan déjà lourd et le secteur de La Tourraque paraissaît sensible à une reprise du feu. Habitants et estivants ont regagné leurs habitations. 21h, le feu reprenait vers le Cap Lardier carbonisant 500 m2 supplémentaires de végétation. Mercredi 26 juillet 14h, l’incendie est reparti au-dessus de la plage de Jovat. Une nouvelle évacuation a été opérée. Toutes les forces de sécurité avec de nouveaux moyens aériens sont venus en nombre et ont rapidement stoppé l’incendie. 18h, les habitants regagnaient leurs logements, le feu était contenu.

 Bilan des opérations à La Croix Valmer

> 450 ha brûlés à La Croix Valmer
> 350 sapeurs-pompiers mobilisés
> 7 sapeurs-pompiers blessés (fumée, brûlures) dont 1 grièvement au second degré
> 200 personnes hébergées le 24/07 et environ 500 personnes évacuées le 26/07
> 4 canadairs, 2 trackers, 1 hélicoptère bombardier d’eau
> 3 maisons détruites
> 3 engins hors service

 Quelques chiffres faune et flore

du Parc national de Port-Cros

> 21 habitats d’intérêt communautaire dont 1 habitat prioritaire (mares temporaires méditerranéennes) détruits ou fortement impactés
> 600 espèces végétales détruites ou impactées dont 20 protégées par la loi
> Plusieurs milliers d’espèces détruites ou impactées (chiffrage impossible en l’état des connaissances)
> Espèces protégées détruites ou impactées : insectes 4, mammifères 16, oiseaux 66, amphibiens 4, reptiles 13
> Certaines raretés sans statut de protection ont aussi été détruites : cigale cotonneuse, certains isopodes terrestres, insectes...

 Origine des incendies

« Désolant », « violent », tels étaient les adjectifs utilisés par les témoins de l’incendie. À ce jour, il n’y a aucune certitude sur l’origine du feu. Une enquête menée par la brigade de gendarmerie Gassin-La Croix Valmer est en cours pour déterminer les causes du départ, sous l’autorité du parquet de Draguignan. Les enquêteurs sont secondés par des experts spécialisés dans le feux de forêt de la cellule Vulcain.

 Premières actions croisiennes

> Par arrêté municipal, les sites demeurent fermés jusqu’au 30 septembre 2017. Chacun est invité à faire preuve de civisme et de responsabilité en évitant de se rendre sur les lieux touchés par les incendies ou dans les massifs encore préservés. Braver cette interdiction entraine une amende de 135 euros par personne.

> La visite du 10 août 2017 à La Croix Valmer de 2 secrétaires d’État de Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, Brune Poirson et Sébastien Lecornu, a accéléré l’engagement de l’État dans la reconstitution du milieu naturel après les incendies avec le versement de subventions.

> Les premières actions de remise en état du territoire croisien ont débuté mercredi 16 août 2017 au matin. Une vingtaine de bénévoles ont participé à la première phase qui consistait à enlever des détritus et dépôts sauvages mis à nus par l’incendie. Locaux ou de passage, les participants venaient de La Croix Valmer, du golfe et d’ailleurs (Gap...). « Cette première initiative est venue du désarroi dans lequel les gens se sont retrouvés en voyant l’état de catastrophe de notre faune et de flore suite à l’incendie. Ils souhaitaient agir sur le terrain et au plus vite. La première étape est donc d’ôter tout ce que le feu a mis à découvert» explique Pierre Lacosse, agent du Parc national de Port-Cros. «Les premiers travaux de coupe des arbres vont débuter la semaine du 4 septembre» ajoute Frédéric Gleizes, directeur général adjoint des services municipaux aussi responsable de l’aménagement du territoire à La Croix Valmer.

Retour à l'accueil

Meteo La Croix-Valmer
Agenda événementiel
Evénements à venir
Collecte de sang
22/09/2017
En savoir +
Jeu Provençal : Grand Prix des Artisans et Commerçants
24/09/2017
En savoir +

labels-certifications

partenaires